mardi 4 juin 2013

Baie de Somme. Haïkus en voyage (17)

Des ombres perdues
Hésitent dans le sable noir
Sous un ciel de nuit

J.B

3 commentaires:

Guillaume Lajeunesse a dit…

Beau haïku, il me plaît beaucoup !

jean.botquin a dit…

Merci Guillaume

Pasquale's blog a dit…

Deux âmes cousues
dans le sable gris du soir
Crient à la vie...

Et seul le sourd lut,
sur le bout de leurs lèvres,
le chant du canari...

Tandis qu'arrivées,
dans l'aube de minuit,
elles s'évanouirent...

Pascal MONDA
05/06/2013