dimanche 17 octobre 2010

Un cimetière en plein ciel. Les haïkus des tombes de Roquebrune.

La tombe des Le Corbusier (ci-dessus)
La tombe du dernier
berger de Roquebrune
( ci-dessous)




















1
Descendent les tombes
Du ciel de Roquebrune
Vers l'eau désormais
2
Barques bleues lointaines
Chargées du poids des âmes
Toujours en errance
3
Auditoire des vents
Où professe l'ange silencieux
Du repos des morts
4
Maints pins parasols
Couvrent les caveaux brillants
Au soleil d'azur
5
Vigie des regards
Éteints dans la nécropole
De la vie défunte
6
Les pieds orientés
Vers l'ouest dans leurs cercueils noirs
Incrustés d'argent
7
L'escargot rampait
Sur la tombe du repos
Des le Corbusier
8
Sarcophages blancs
Allongés côte à côte
Dans l'ocre des roches

4 commentaires:

Pascal a dit…

Maints pins parasols
Couvrent les caveaux brillants
Au soleil d'azur

Vigie des regards
Éteints dans la nécropole
De la vie défunte

Les pieds orientés
Vers l'ouest dans leurs cercueils noirs
Incrustés d'argent

L'escargot rampait
Sur la tombe du repos
Des le Corbusier

Sarcophages blancs
Allongés côte à côte
Dans l'ocre des roches

Tombes artistiques, où dorment en paix les poètes,
tombes où reposent les rêves d'au-delà,
que seuls les poètes entendent,
dans le silence de la pierre,

Tombes quelconques, où dorment paisiblement les gens comme vous et moi, car là nous sommes tous égaux devant le temps qui court et qui marque le glas...

Tombes qui ont englouti mes deux anges, partis au paradis des enfants, parfois elles nous enlèvent le bonheur, elles raidissent et refroidissent ceux que l'on aimait et que l'on attendait...

Tombe, dernière demeure, de toi je ne veux le baiser, ni la fleur blanche jetée sur mon cercueil, je veux partir en liberté, comme une fine poussière lâchée au large de l'océan...

Je veux retrouver les dauphins, les baleines bleues, dans cet infini bleu que j'aime tant...

PAsquale
25/10/2010

jean.botquin a dit…

Ce que tu écris me touche, Pascal

Guillaume Lajeunesse a dit…

Félicitations!

Enfin de vrais haïkus!

J'ai cherché, cherché de ces perles.

Je savais que cela existait.

Bravo!

jean.botquin a dit…

Merci pour vos encouragements, Guillaume