mardi 5 février 2008

Petite galerie crépusculaire pour âmes désolées






























vitrail en mutation
palette de coloris
nos corps se meuvent
dans cet arc-en-ciel de jour et de nuit
de lampes qui s'éteignent
de lampes qui s'allument
...
comme des corolles qui s'ouvrent
comme des corolles qui meurent
dans le jeu incessant
du kaléidoscope de nos peurs



Extrait de Elégie pour
un kaléidoscope







2 commentaires:

Anonyme a dit…

De biens jolies photos pour lutter contre le kaléidoscope de nos peurs...!
Cristina

jean-michel a dit…

mais non, cela n'a rien de désolant :)